CHATEAUROUX CITOYEN

Le mercredi 28 août à 18h, « Châteauroux citoyen » rendra hommage aux combattants qui ont libéré, le 28 août 1944, les villes de Marseille et Nice après le débarquement de Provence du 15 août 1944. Cette célébration aura lieu devant le monument aux morts de la place Lafayette.

➡️ Rejoindre l’évènement Facebook ⬅️

Nous honorerons ainsi la mémoire des combattants la 1ère armée Française, qui venaient pour l’essentiel du Maghreb et d’Afrique subsaharienne. Beaucoup d’entre eux n’avaient jamais posé le pied sur le sol de l’hexagone, beaucoup d’entre eux n’avaient d’ailleurs même pas la nationalité française. Pourtant, ils se battaient pour la France, c’est à dire pour la République.

C’est largement grâce à ces combattants – à eux tous qui formaient la 1ère armée, où qu’ils soient nés et où qu’ils aient vécu ensuite – que les forces militaires françaises ont pu libérer la Provence et continuer ensuite leur marche vers l’Allemagne, permettant à notre patrie de compter parmi les nations ayant participé à l’indispensable capitulation des nazis.

C’est tout cela que nous célébrerons ce mercredi 28 août avec « Châteauroux Citoyen ». Parce que la France est pour nous définie par sa devise : Liberté, Égalité, Fraternité – et dont le nazisme et le pétainisme étaient la négation. Les combattants de la 1ère armée ont montré qu’on peut combattre et mourir pour cette devise universelle d’où qu’on vienne, où qu’on vive et qui que l’on soit tant que ces mots résonnent dans le coeur comme l’idéal indépassable de l’humanité toute entière.

Nous leur rendrons ce 28 août l’hommage qu’ils méritent. Rendez-vous à 18h devant le monument aux morts.

Déposer une contribution

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En déposant une contribution, je soutiens la démarche « Châteauroux citoyen » et autorise l’envoi d’informations à ce sujet sur mon mail

Les contributions

Afin de faciliter la lisibilité et le traitement des contributions, merci de faire des contributions courtes (100 mots maximum) et de ne défendre qu’une proposition par contribution. Pour défendre trois propositions, faites trois contributions : vous pouvez déposer autant de contributions que vous le souhaitez alors n’hésitez pas !