CHATEAUROUX CITOYEN

Samedi 21 décembre 2019, Châteauroux citoyen tenait sa troisième assemblée programmatique avec pour étudier les contributions restantes sur le site internet (vous pouvez retrouver ci-dessus la vidéo complète de nos échanges). À cette occasion, le collectif s’est fixé pour objectif d’avoir une première version de travail du programme début janvier, qui sera rediscuté en assemblée, amendé puis soumis au vote de l’ensemble des soutiens de la démarche mi-janvier.

Pour cette session, nous avons adopté la même méthode de travail que pour les précédentes. Nous avons pris les contributions les unes après les autres. Lorsqu’une contribution faisait consensus, nous l’avons adoptée. Lorsque qu’elle a provoqué un débat, nous avons discuté entre nous jusqu’à arriver à une proposition consensuelle ou, à défaut, renvoyé la contribution à une nouvelle discussion.

La synthèse présentée ici ne constitue pas le programme de Châteauroux citoyen. Il s’agit simplement une étape dans son élaboration participative. Pour la transparence de ce travail, nous avons décidé de rendre publiques et lisibles ces discussions, ces débats, et les raisons pour lesquelles nous décidons finalement de mettre en avant telle ou telle proposition.

Pour cette même raison, il est normal que chaque thème ne soit pas couvert de manière exhaustive. Pour les citoyens qui identifieront des manques leur paraissant importants dans chacune des grandes thématiques, nous les invitons à déposer de nouvelles contributions. Nous ferons ensuite bien sûr un chiffrage pour évaluer le coût des mesures et les financer.
Le programme final qui sera porté par Châteauroux citoyen dans l’élection municipale sera sanctionné par un vote de tous ses soutiens.

Démocratie :

Dans la partie démocratie, nous avons étudié une contribution qui demandait que l’adoption annuelle du budget municipal soit précédée de débats décentralisés dans les quartiers. Au fil de la discussion, nous nous sommes mis d’accord sur une procédure pour rendre les citoyens maîtres de leur budget. Ce sont les conseils de grands quartier, dans leur version refondée qui organiseront ces débats sur la proposition de budget de la municipalité. Si une majorité de conseils de grands quartiers émet un avis négatif sur cette proposition de budget, la municipalité devra déclencher une référendum.

Nous avons décidé, grâce à cette même contribution, que le corps électoral pour ce référendum serait élargi par rapport aux électeurs pour les élections nationales. Toutes les personnes résidant sur Châteauroux et ayant plus de 16 ans seront autorisées à participer. Pour matérialiser symboliquement cette citoyenneté inclusive, la mairie éditera et distribuera des « carte de citoyen de Châteauroux ».

Une contribution proposait la création de binômes à côté des élus pour empêcher leur déconnection vis-à-vçs du peuple. Cette contribution faisait le constat que la plupart des élus sont issus du sérail. Ce ne sera pas le cas de la liste Châteauroux citoyen et nous avons donc décidé de ne pas retenir la proposition de binôme. Cependant, nous avons retenu le principe de « stage d’immersion » obligatoire pour les élus auprès des plus démunis.

Écologie :

Une contribution demandant l’interdiction des panneaux publicitaires lumineux à été adoptée sans débats. Nous avons étudié une contribution qui demandait d’inscrire une obligation minimale d’espaces verts pour les propriétaires de parkings importants (> 10 places). Le principe de cette proposition a été accueilli favorablement. Cependant, il a été proposé dans la discussion un système de taxation en fonction des surfaces imperméabilisées ou compensation par verdissement.

Concernant les transports, nous avons adopté deux contributions. La première était d’adapter la flotte de bus aux vélos, en permettant d’accrocher son vélo à l’arrière du véhicule. La seconde était de créer une application de transport à l’échelle de la métropole qui indique, tout mode de transport confondu, l’option la moins émettrice de CO2 pour un trajet donné.

Une contribution proposait d’utiliser les pouvoirs de police du maire pour interdire par arrêté l’utilisation et la commercialisation d’emballages plastiques sur le territoire de la commune. Elle a fait consensus. Une autre qui proposait la création d’un atelier municipal de réparation des objets a aussi fait consensus.

Enfin, nous avons adopté une proposition pour améliorer la rénovation thermique des logements. La ville portera le taux de subvention publics, tout financeur confondu (État, région, département, organismes publics, etc.) à 100% pour les propriétaires populaires et de la classe moyenne. Ainsi, la municipalité sera garante d’une rénovation thermique gratuite. La condition pour profiter de cette aide sera de choisir des solutions locales et/ou publiques dès que c’est possible.

Nous avons aussi décidé que la municipalité devra mettre en place un plan pour généraliser l’usage de la consigne pour toutes les bouteilles en verre.

Emploi :

Concernant l’emploi, nous avons adopté par consensus une contribution proposant un plan de titularisation dans les services municipaux pour les agents aujourd’hui contractuels précaires. La même contribution proposait un plan général d’embauche dans la fonction publique pour réponde à nos objectifs ce qui n’a pas créé plus de débat.

Nous avons ensuite décidé de faire rentrer Châteauroux dans l’expérimentation « territoire zéro chômeur de longue durée ». Cette politique, inventée par ATD Quart Monde et déjà appliquée dans d’autre collectivité consiste à embaucher tous les chômeurs de longue durée au SMIC, à temps plein et en CDI et à leur proposer des tâches d’intérêt général (notamment dans le domaine de la transition écologique locale). Le tout est financé par les économies faites par l’État et l’assurance chômage.

Justice sociale :

Une contribution portait sur les conditions d’accueil pour les gens du voyage. Nous avons décidé de proposer la mise à disposition d’un terrain digne et gratuit et de coupler cette mesure avec une politique forte d’incitation et d’accompagnement à la scolarisation des enfants de 3 à 16 ans.

Nous avons suivi une contribution qui proposait un plan pour atteindre l’objectif « zéro SDF » à Châteauroux. Cela suppose notamment de réquisitionner des logements vides, d’ouvrir un centre d’hébergement et des places spécialisées pour les femmes victimes de violences avec un accompagnement social.

Concernant le logement, nous avons adopté plusieurs autres contributions. La création d’un office foncier solidaire pour sortir la propriété immobilière de la spéculation a fait consensus. Nous avons aussi décidé de la mise en place du permis de louer pour que la maire vérifie que les logements mis en location respectent les normes de décence. La ville de Châteauroux devra aussi refuser la privatisation des HLM avancée par Macron dans sa loi sur le logement.

Une contribution proposait que tout nouveau projet de logements collectif comporte obligatoirement 30% de HLM en son sein pour favoriser la mixité sociale. Nous avons rehaussé ce seuil à 40% après la discussion. Pour la part d’attribution des logements réservée au maire, cette prérogative lui sera retirée et une grille de critères objectifs sera établie par un conseil municipal élargi (+ les conseils de grands quartiers). Enfin, à l’image d’autres villes de France, Châteauroux aura chaque année un arrêté interdisant les expulsions sans proposition de relogement.

Nous avons adopté une contribution qui proposait un bouclier municipal anti-Macron. Son principe est simple : le CCAS versera une aide municipale équivalente au montant des aides perdues (APL, indemnité chômage, etc.) à cause de Macron. Son but est de rétablir le niveau de vie tel qu’il était avant 2017.

Bien communs :

Nous avons adopté une contribution de l’école du chat libre sous la forme suivante : la ville de Châteauroux conditionnera sa subvention à la SPA au respect de ses missions de protection animale. À défaut, elle utilisera cet argent pour mettre en place son propre service municipale de protection des animaux.

Pour l’école, nous avons adopté une contribution pour créer à l’intérieur des écoles des espaces gérés par les associations de parents d’élève afin de resserrer les liens entre les familles et la communauté éducative.

Sureté publique :

Deux contributions nouvelles ont été ajoutée concernant la sureté publique. La première était sur la vidéosurveillance. Nous avons décidé de ne pas renouveler les caméras au fur et à mesure. Ainsi, la montée en charge en personnel humain pour la sécurité ira de pair avec la diminution des caméras, chères et peu efficaces pour prévenir la délinquance.

La deuxième contribution concerne l’adoption d’un vaste plan anti trafic de drogue au niveau municipal. Ce plan devra associer le volet répressif avec la police nationale et la police municipale, le volet préventif avec l’éducation nationale, les centres sociaux, les associations et le volet sanitaire avec la communauté médicale pour soigner les usagers addicts.

Déposer une contribution

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En déposant une contribution, je soutiens la démarche « Châteauroux citoyen » et autorise l’envoi d’informations à ce sujet sur mon mail

Les contributions

Afin de faciliter la lisibilité et le traitement des contributions, merci de faire des contributions courtes (100 mots maximum) et de ne défendre qu’une proposition par contribution. Pour défendre trois propositions, faites trois contributions : vous pouvez déposer autant de contributions que vous le souhaitez alors n’hésitez pas !