CHATEAUROUX CITOYEN

Si chacun d’entre nous a dû vaquer à protéger ses proches et à se protéger soi-même depuis dimanche dernier, nous souhaitons tout de même remercier les 410 personnes nous ayant apporté leur suffrage et faisant ainsi preuve d’abnégation pour l’intérêt général. Au regard de la situation sanitaire se dégradant de jour en jour, nous ne pouvons en vouloir aux citoyens ayant décidé de rester chez eux plutôt que de mettre en péril leur personne et leurs proches. D’ailleurs, si l’on en croit certaines déclarations comme celle de Mme Buzyn, ce sont peut-être ces personnes qui ont eu raison et donc les décideurs politiques qui ont commis une faute en autorisant la tenue de ce premier tour de scrutin.

Si ce scrutin a été validé, le fait le plus marquant est bien sûr le taux historique d’abstention ; 60,88 % sur notre commune contre 41,10 % en 2014, soit 18 304 Castelroussines et Castelroussins qui ne se sont pas rendus aux urnes.

Histogramme : Abstention et répartitions des votes
Représentation graphique en bulles : Abstention et répartition des votes

Dans ces conditions, il semble hasardeux de tirer des analyses politiques de ce scrutin. D’autant plus que l’abstention n’est pas également repartie dans les catégories sociales et les tranches d’âges. C’est le sens d’un sondage de l’institut IFOP, pour le site Charles.co, réalisé quelques jours avant le premier tour du scrutin et repris par le journal Le Point. Ce dernier note notamment que :

« Les classes d’âges manifestant le plus d’inquiétude vis-à-vis de l’épidémie sont celles qui ont tendance, déjà, à délaisser les urnes : les jeunes, les électeurs de Benoît Hamon ou de La France Insoumise, ceux de Marine Le Pen, etc. “L’électorat âgé et rural semble moins inquiet, constate Federico Vacas. Il y a un effet actifs/inactifs : les âges intermédiaires, qui ont des enfants à l’école ou empruntent les transports en commun, sont un peu plus préoccupés que les autres.” »

C’est précisément ce qui s’est passé dimanche dernier à Châteauroux. L’analyse du scrutin par bureau de vote montre que ce sont les classes populaires, les jeunes et les bureaux les plus abstentionnistes qui se sont le plus abstenus. Les personnes âgées se sont rendues aux urnes, comme à leur habitude. Nous avons pu même assister aux petites files d’attente traditionnelles dès l’ouverture des bureaux de votes. En revanche, les moins de 45 ans et les personnes des quartiers populaires ne s’y sont pas rendus.

Nous avons d’ailleurs reçu depuis plusieurs messages de Castelroussins nous disant leur déception devant les résultats et regrettant de ne pas être venus voter. Beaucoup ont des enfants en bas âge, ils se sont demandé à quoi bon risquer la vie des petits pour aller mettre un bulletin dans l’urne. Qui pourrait les blâmer ? En définitive ceux qui ne sont pas allés voter sont les altruistes, ceux qui ont pensé d’abord aux autres qu’ils pourraient contaminer.

Ainsi, 61 % de la population ne s’est pas déplacée et nous pensons que l’avenir réside dans ces 61 %, dans ces 18 000 non-votants qui étaient pourtant inscrits sur les listes électorales. Que pensent-ils ? Que veulent-ils ? C’est ce que doit se demander toute personne qui croit un tant soit peu en la démocratie et l’action populaire.

À toutes celles et ceux parmi ces non-votants qui auraient voulu voter pour notre liste mais ne se sont pas déplacés par sécurité, mais également à tous ceux qui ont soutenu de loin notre campagne, parce qu’ils ne votaient pas à Châteauroux mais dans l’Indre, nous leur proposons d’apporter leur soutien à Châteauroux Citoyen, ici. Ne pouvant refaire le passé, nous proposons donc à celles et ceux qui le souhaitent de préparer l’avenir ! Que vous soyez de Châteauroux ou de l’Indre, rendez-vous ci-dessous pour y déposer vos informations de contacts afin de pouvoir travailler ensemble au futur de notre ville et de notre département.

Les deux ou trois prochains mois seront écrasés par le coronavirus. Mais il y aura un après-coronavirus. Si Châteauroux Citoyen s’est constitué en menant des actions utiles comme des marches de ramassage de déchets, une collecte pour les plus pauvres, un plantation d’arbres, une caisse de grève, une votation citoyenne, etc. Les élections municipales et leurs cadres restreints sont désormais derrière nous, il n’y a aucune raison pour que ces actions et d’autres ne continuent pas à être menées par notre collectif. Au contraire : celles-ci seront élargies au reste du département. Nous allons travailler à recréer des solidarités locales entre les gens, à redonner confiance dans l’action collective, à gagner pas à pas la confiance et à donner, à celles et ceux qui n’y croient plus, l’envie de s’emparer de l’action !

La bataille pour la mobilisation du peuple ne s’arrête pas aux élections, elle ne fait que commencer ! C’est donc le moment d’apporter votre pierre à l’édifice.

Déposer une contribution

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En déposant une contribution, je soutiens la démarche « Châteauroux citoyen » et autorise l’envoi d’informations à ce sujet sur mon mail

Les contributions

1 commentaire

  1. Je reconnais que comme vous savez l’exprimer bien des combats reste a venir durant lesquels l’Union saurait faire la différence car sans un ciment de qualité aucunes pierres ne saurais résister au temps et ces contraintes ! Alors oui ensembles le champ des possibles est plus larges cela ne fait aucuns doutes , battir a vos côté et soutenir vos projets sera un plaisir et un devoir de citoyen…

Déposer une contribution

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *