CHATEAUROUX CITOYEN

Après 6 mois de recueil des propositions des habitantes et habitants de la ville de Châteauroux via notre site internet, des porte-à-porte et des assemblées citoyennes de quartier, notre programme est prêt. Nous l’avons constitué lors de nos assemblées programmatiques où nous avons étudié les propositions reçues.

Vous pouvez ci-dessous consulter la section « plus de démocratie et d’éthique ».

Vous pouvez consulter le programme complet en cliquant ici.

PLUS DE DÉMOCRATIE ET D’ÉTHIQUE :

Plus les années passent et moins le peuple a la parole. Certains élus pensent davantage à se servir eux-mêmes ou les intérêts financiers de leurs amis plutôt que l’intérêt général. Pourtant, la République se définit comme le pouvoir du peuple, par le peuple, pour le peuple. La reconquête de la démocratie peut commencer par les communes et, donc, par Châteauroux. Chez nous aussi, nous subissons des décisions imposées sans qu’on nous demande notre avis. Chez nous aussi, il y a des privilèges indus et des petits arrangements entre notables. Le grand coup de balai sur le système commence donc ici et maintenant !

Les 3 grandes mesures: 

  • Mettre en place le RIC (Référendum d’initiative citoyenne) municipal : 5% des personnes inscrites sur les listes électorales peuvent le déclencher pour proposer une délibération, en abroger une ou révoquer un élu 
  • Plafonner l’ensemble des revenus cumulés du maire au niveau du salaire moyen (2200 euros / mois) et réaliser un audit sur les privilèges des élus castelroussins par des citoyens tirés au sort 
  • Créer une commission « Où est passé notre argent ? » composée de citoyens, d’experts et d’élus chargée d’enquêter sur les grands projets inutiles des précédentes mandatures comme Ozans ou la piscine Balsanéo

L’ensemble des propositions :

1 – METTRE EN PLACE LE RIC (RÉFÉRENDUM D’INITIATIVE CITOYENNE) MUNICIPAL :

  • Créer un droit au référendum d’initiative citoyenne (RIC) propositionnel, abrogatif ou révocatoire quand 5% des citoyens inscrits sur les listes électorales le demandent
  • Mettre en place un outil en ligne pour aider à collecter les signatures nécessaires pour le RIC
  • Soumettre à un référendum obligatoire tous les projets municipaux qui dépassent 10 millions d’euros de dépenses d’investissement

2 – EN FINIR AVEC LES PRIVILÈGES :

  • Plafonner les revenus cumulés du maire au salaire moyen (2200 euros nets)
  • Supprimer les privilèges inutiles comme la voiture avec chauffeur du maire
  • Faire un audit des privilèges des élus par des citoyens tirés au sort
  • Créer des stages d’immersion obligatoires pour tous les élus auprès des plus démunis
  • Interdire le cumul des mandats pour les élus municipaux et le cumul des fonctions exécutives entre la municipalité et l’agglomération

3 – LA TRANSPARENCE COMME GARANTIE DÉMOCRATIQUE : 

  • Créer des jury de citoyens chargés surveiller les procédures d’attributions de marchés publics
  • Filmer et diffuser en direct les conseils municipaux et les commissions préparatoires
  • Rétablir un journal municipal avec un espace dédié pour l’opposition
  • Faire des réunions régulières entre le maire et les étudiants de la commune
  • Créer une commission « Où est passé l’argent ? » composée de citoyens, d’experts et d’élus chargée d’enquêter sur les grands projets des précédentes mandatures comme la zone d’activité Ozans ou la piscine Balsanéo

4 – LA LAÏCITÉ JUSQU’AU BOUT

  • Interdire les financements municipaux à des associations de type cultuel ou religieux
  • Refuser de participer, en tant qu’élu, à des cérémonies religieuses dans une fonction de représentation de la mairie

5 – DONNER UN RÉEL POUVOIR AUX CONSEILS DE QUARTIERS : 

  • Redéfinir les limites géographiques des conseils de grand quartier pour qu’ils correspondent aux réalités vécues par les habitants
  • Ouvrir la possibilité pour les conseils de grand quartier d’inscrire un point à l’ordre du jour du conseil municipal à tour de rôle
  • Créer un droit de contrôle des finances de la commune pour les conseil de grands quartiers : si 50% des conseils de grand quartier émettent un avis négatif sur le projet de budget, un référendum est déclenché automatiquement

6 – ÉTENDRE LE DOMAINE DE LA CITOYENNETÉ

  • Ouvrir un lieu dédié à la mobilisation citoyenne avec mise à disposition de studio d’enregistrement, de matériel vidéo, de moyens d’impression
  • Ouvrir les votations municipales à tous les résidants de plus de 16 ans
  • Prendre en compte le vote blanc dans les votations municipales
  • Délivrer à ceux qui en font la demande une carte symbolique de citoyen de Châteauroux à tous les résidants de plus de 16 ans
  • Abandonner les poursuites contre les syndicats concernant la maison des syndicats et leur garantir un lieu gratuit

Ça existe ailleurs et ça marche : le RIC local 

Depuis que la demande d’instauration d’un véritable référendum d’initiative citoyenne (RIC) en France est sur le devant de la scène grâce aux Gilets Jaunes, les puissants ne cessent de la décrier comme irréaliste et dangereuse. Le principe est pourtant simple : si un nombre suffisant de citoyens le demandent sur un sujet, on organise un référendum. C’est la souveraineté du peuple en actes. Au niveau local, cela existe déjà dans certaines parties du monde. Par exemple aux États-Unis, où de nombreuses municipalités l’appliquent pour sa partie révocatoire. En 2018, il a notamment été utilisé pour révoquer un élu municipal dans l’Oregon qui avait voulu augmenter les tarifs de l’eau ou encore quatre élus municipaux dans le Michigan qui avaient couvert des faits de harcèlement dans leur mairie. Les citoyens ont pu dégager ces élus. En Allemagne, en Suisse ou en Italie, le RIC propositionnel au niveau local existe. Si d’autres sont capables de donner la parole aux citoyens, pourquoi pas à Châteauroux ? Cela serait une première en France et ferait de notre ville un modèle démocratique pour tout le pays.

Déposer une contribution

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En déposant une contribution, je soutiens la démarche « Châteauroux citoyen » et autorise l’envoi d’informations à ce sujet sur mon mail

Les contributions

23 commentaires

  1. Bonjour à tous,
    J’aimerai bien que les conseils municipaux soient filmés et diffusés en direct.

  2. Je propose que les membres de la liste citoyenne soient tous signataire de la charte anticor et que leur casier judiciaire soit vierge.

  3. LIMITER L’INDEMNITÉ DES ÉLUS AU SALAIRE MÉDIAN – Je souhaite que l’indemnité des élus de Châteauroux et de Châteauroux Métropole soit limitée au maximum au salaire médian (soit 1789 euros en 2019). Cette demande est celle des Gilets Jaunes pour les élus dans la liste de leurs revendications publiée en décembre.

  4. EN FINIR AVEC LE CUMUL DES MANDATS – Je souhaite qu’on en finisse avec le cumul des mandats dans notre ville. Par exemple : le maire de Châteauroux ne doit pas être aussi le président de Châteauroux Métropole. Il ne doit cumuler ni les deux fonctions, ni les deux indemnités qui vont avec. Il faut deux personnes différentes pour deux mandats aussi importants pour notre ville et notre agglomération.

  5. DES RÉFÉRENDUMS D’INITIATIVE CITOYENNE (RIC) LOCAUX – Je souhaite que soit mis en place un système de référendum d’initiative citoyenne (RIC) local pour proposer une délibération au Conseil municipal, revenir sur une décision du conseil ou révoquer un élu (du conseiller municipal au maire en passant par les conseillers de l’agglomération) dès lors que 10% du corps électoral le demande par pétition. Tout élu doit s’engager à partir s’il est révoqué par les citoyens et ne pas s’accrocher à son poste.

  6. Une démocratie plus juste, plus représentative, avec un conseil municipal où seraient conviés des acteurs de toutes les classes sociales, et si possible des représentants de chacun des 27 quartiers de Châteauroux. Afin de ne pas délaisser les quartiers excentrés au profit unique du centre-ville de Châteauroux, qui a été largement source de travaux lors du mandat de Gil Avérous.

  7. Revoir le modèle des conseils de grand quartier bien souvent politisés. Notamment en les rendant 100% apolitique avec des membres du conseil municipal de tous “bords politiques”.
    Laisser de l’indépendance aux associations (donner une grosse enveloppe budgétaire aux associations ne justifie pas une gérance municipale)

  8. créer une maison ou un centre pour l’action citoyen, avec des moyens mutualisés offerts à tous (ou à très faible coût) réalisation de tract, ou mini journal, copie en nombre, réalisation de video, salle d’expression, réseau de diffusion d’informations citoyennes ou politiques dans la ville par TV

  9. le faite que le maire de la commune ne fasse pas plusieurs métiers le rend plus efficace dans celui qu’il exerce

  10. Chaque année, Châteauroux devrait proposer aux étudiants de s’exprimer sur leurs besoins, leurs ressentis et leur avenir.
    Ainsi, la ville pourrait connaitre des éléments significatifs pour essayer d’aider cette jeunesse. Mais aussi de pouvoir montrer à ces jeunes que la ville les soutient et qu’elle les écoute.

  11. Je souhaiterais sue le boulevard des marins soit re conditionné en une seule voie montante descendante
    Afin de limiter la vitesse
    De plus ce boulevard donne accès a la nouvelle piscine

  12. Sur la laïcité, je propose l’interdiction du financement des structures confessionnelles et cultuelles.

  13. Mise en place de RIC locaux (Référendum d’Initiatives Citoyenne) en toutes matières (économique, social, révocatoire …) dès lors qu’un nombre suffisant (pourcentage à définir) de citoyens inscritS sur les listes électorales le demande par pétition en ligne ou en mairie (outils web à développer localement).

  14. Développer une démocratie participative, délibérative et votatoire avec les citoyens afin que chacun puisse pleinement aller au delà des simples consultations actuellement existantes
    1) pour les grands projets communaux/intercommunaux
    2) pour les projets d’aménagement et d’activité dans les quartiers

  15. Redonner confiance aux citoyens en développant la transparence dans toutes les activités publiques :
    – filmer et les laisser accessibles en ligne : les conseils municipaux, les délibérations relatives à des marchés publics, et toutes réunions en lien avec des projets et décisions municipales
    – rendre accessibles les dépenses et recettes communales détaillées (factures, impôts, salaires …)
    – rendre publique les casiers des élus locaux

  16. Réformer les Conseils de Grand Quartier ! Plus de pouvoirs aux habitants !

    – Augmenter le budget alloué aux différents conseils de grand quartier.
    – Exiger la transparence des réunions des conseils de grand quartier (rendre accessible les comptes-rendus de réunion afin que les habitants se tiennent au courant des actions menées dans leur quartier).
    – Supprimer le monopole de la ville de Châteauroux sur les décisions prises dans les Conseils de grand quartier.
    – Des conseils qui se tiennent en dehors de la lutte politique. Avec des élus municipaux issus de la majorité mais aussi de l’opposition. Les habitants membres devront également s’engager à ne pas être présent dans ces conseils à des fins électoralistes.

  17. Redonner la parole aux partis d’opposition dans le magazine de la ville de Châteauroux (et de l’agglo), tel que cela était fait il y a quelques années.

  18. LUTTER CONTRE LA CORRUPTION – Pour lutter efficacement contre la corruption, il faut de la transparence. Je propose que, pour l’attribution des marchés publics, on implique des jurys citoyens tirés au sort avec un droit de véto. Pas de pots-de-vin possibles avec cette méthode : c’est sous l’oeil avisé des citoyens de la commune que l’intérêt général est le mieux défendu !

  19. EN FINIR AVEC LES PRIVILÈGES – Je propose que soit supprimée la voiture avec chauffeur du maire et que soit fait un état des lieux général des privilèges accordés avec de l’argent public. Cette mission pourrait être confiée à un groupe de citoyens tirés au sort et ayant un pouvoir d’enquête.

  20. La démocratie passe avant tout par la consultation régulière, notamment en terme de budget de l’ensemble des habitants d’une commune (par le biais de référendum ou de consultation citoyenne). Nous proposons que chaque décision budgétaire fasse l’objet de débats par quartier de l’ensemble des habitants à partir de 16 ans en incluant dans ces consultations les habitants sans papiers.

  21. Très souvent, un élu est issu du sérail (médecin, avocat, notaire, chef d’entreprise, etc…) et n’a qu’une vague idée des réalités quotidiennes des personnes en situation de précarité (chômeurs, handicapés, mères isolées, smicards, etc…).
    L’idée se serait de créer des binômes pour chaque fonction (maire, conseillers, députés, sénateurs, ministres, voire président). Ces binômes pourraient, ainsi, servir de compensateur, d’équilibrage, de conseiller auprès des élus pour les aider a comprendre ce que vivre avec 500€ (ASS, RSA), 850€ (AAH), 1200€ (smicards), peut engendrer comme dificultés dans la gestion de la vie quotidienne.

  22. Revoir la charte de laïcité afin de respecter les croyances religieuses de chacun dans la limite du respect des autres.
    On a des exemples en suede et au Canada par exemple
    Arrêter de servir systématiquement de la viande aux enfants mangeant halal dans les cantines. C’est pathétique
    Polémique sur le burkini pathétique egalement à mon avis
    Les exemples ne manquent pas ……

Déposer une contribution

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *