CHATEAUROUX CITOYEN

Chaque individu a le droit à un emploi stable et bien rémunéré. La financiarisation de l’économie et la mondialisation ont fait partir une part importante de notre industrie et provoqué la faillite d’un nombre important de commerces. Mais il est possible de faire autrement. Il y a tant de choses à faire : planification écologique, redynamisation du petit commerce, embellissement de la ville, etc. Nous n’y arriverons pas avec les vieilles recettes libérales de la compétition généralisée et du profit à tout prix. Nous avons besoin d’une intervention publique forte et de nouveaux modèles économiques plus solidaires et écologiques.

Dans cette section, vous pouvez proposer des idées sur :
– la formation professionnelle
– la réindustrialisation
– le petit commerce
– les subventions publiques
– les aides aux chômeurs
– l’économie coopérative et l’économie sociale et solidaire
– …

Déposer une contribution

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En déposant une contribution, je soutiens la démarche « Châteauroux citoyen » et autorise l’envoi d’informations à ce sujet sur mon mail

Les contributions

10 commentaires

  1. Proposer un dépliant annuel (envoyé par la poste à l’ensemble des habitants de l’agglomération) où seraient inscrits l’intégralité des petits commerces selon leur catégorie (alimentaire, textile, artisanal…) et leur positionnement géographique. Y mettre également des informations quant à la provenance des produits, les fruits et légumes de saison, bons plans… Et pourquoi pas instaurer un principe de ”carte de fidélité citoyenne” liant les commerces entre eux et permettant d’accéder à des réductions, concours, lots, etc…

  2. Châteauroux peut devenir la ville du télétravail.
    Pour cela elle peut proposer un branchement très haut débit garanti aux famille faisant ce choix. Un accueil humain et ouvert à la famille pour les enfants et les conjoints. Et surtout car c’est le choix des familles qui recherchent un point de chute pour le télétravail : faire de Châteauroux une ville ou il fait écologiquement et socialement bon vivre.
    Nous avons le reste des avantages : des prix au m2 faibles, un hôpital (à défendre et a développer dans le sens de l’humain) et des infrastructures de transport efficaces (A20 et ligne Polt même si il faudra être vigilants sur leur pérennité).

  3. DES EMPLOIS MUNICIPAUX – La mairie devrait investir des secteurs de l’économie qui ne sont pas ou mal couverts par le privé. Exemple : des supérettes municipales dans plusieurs quartiers de la ville. Autre exemple : des agriculteurs municipaux sur les terres agricoles possédées par la ville. On peut imaginer d’autres secteurs encore dans la production, la transformation ou le commerce. Les structures légales et les financements existent pour le faire.

  4. Une ambition d’autonomie énergétique pour nos déplacement collectifs.
    Je propose que tous les bus roulent avec de l’hydrogène comme vecteur énergétique sur notre agglomération.
    Pour ce faire, je propose d’installer sur notre territoire une puissance photovoltaique correspondant à 75Mw soit une capacité de puissance de 1Kw par habitant
    Je propose que ce projet soit financé par le budget d’investissement de Châteauroux métropole comme pour la piscine et des demandes de subvention au près du département, de la région, de l’agence ADEME du ministère de l’écologie, et des fonts européens
    A ce jour Plusieurs ville Française possèdent des bus à hydrogène.
    A la clé, des emplois pour cette activité et une bonne façon de lutter contre le changement climatique.

  5. Bonjour, l’Indre devrait avoir son centre de formation professionnelle pour adultes afin que ses citoyens puissent bénéficier d’une formation qualifiante de proximité. Je propose qu’une implication active soit effectuée auprès des collectivités territoriales afin de défendre notre territoire.

  6. Bonjour, je propose d’élaborer une propagande qui valoriserait la position géographique de notre département auprès des entreprises de logistique et aéronautique, l’aéroport étant une force.

  7. Création d’une aide minicipale pour des entreprises innovantes qui pourrait apporter quelque chose de nouveau pour la ville ou aider à redynamiser la ville et l’emploi.
    Investir dans quelque chose de “nouveau” n’est pas une tâche facile, il y a toujours une part de risque. Soutenir cette prise de risque pourrait notamment donner une chance aux jeunes qui ont fait leurs études ici de pouvoir rester et investir.

  8. Je propose la fermeture des zones commerciales le dimanche afin de favoriser le petit commerce de proximité.

  9. Châteauroux, revitaliser le centre-ville !

    – Expérimenter la piétonisation du coeur du centre-ville de Châteauroux (rue grande, rue Victor-Hugo…) en interdisant la circulation (sauf bus, taxis, services d’urgence et riverains) du vendredi 20h au dimanche 7h).

    – Recruter un manager de centre-ville qui aura pour mission de veiller à ce que l’offre commerciale soit assez diversifiée, avec un équilibre entre les divers types d’activités, mais aussi entre grandes enseignes, franchises et indépendants.

    – Inciter les propriétaires fonciers à libérer les locaux vides grâce à l’augmentation de la taxe foncière sur les locaux vacants.

    – Préserver le commerce de proximité, faire renaître les halles gourmandes grâce une refonte totale de son architecture.

    – Privilégier l’installation de zones bleues plutôt que des parkings payants.

    – Ré-instaurer les parkings gratuit au mois d’août au centre-ville de Châteauroux

  10. La région Centre-Val de Loire brille par son absence dans le secteur des arts numériques, de l’animation et du jeu vidéo, elle compte seulement 9 entreprises de l’industrie vidéoludique dont 4 spécialisées dans le développement, toutes situées sur le territoire tourangeau. Les pôles d’attractivités de ce secteur sont ainsi monopolisé par les territoires de Paris (366), Toulouse (86), Lyon (78), etc. Je propose de mettre en place un réseau afin de d’attirer ou de favoriser la création de studios de développement, d’associations et enfin de formations pour à terme développer un cluster innovant sur le territoire castelroussin. Il existe peu de formations publiques dans le secteur vidéoludique, il s’agit généralement d’écoles spécialisées, qui s’accentuent entre plusieurs spécialités comme le game design, le level design, l’animation, la programmation, le sound design, etc. Cette stratégie, sur le long terme, peut finalement permettre de déployer des actions d’animation et de médiation incitant à la collaboration entre les acteurs du jeu vidéo sur le territoire avec notamment la création de plates-formes emploi/formation, lancement d’appels à projets collaboratifs, puis l’accompagnement au développement international des entreprises.

Déposer une contribution

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *