CHATEAUROUX CITOYEN

Après 6 mois de recueil des propositions des habitantes et habitants de la ville de Châteauroux via notre site internet, des porte-à-porte et des assemblées citoyennes de quartier, notre programme est prêt. Nous l’avons constitué lors de nos assemblées programmatiques où nous avons étudié les propositions reçues.

Vous pouvez ci-dessous consulter la section « plus de justice sociale ».

Vous pouvez consulter le programme complet en cliquant ici.

PLUS DE JUSTICE SOCIALE : 

« Tous les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits ». C’est la première phrase de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen. Cela devra être le but de toutes les politiques municipales. Cela signifie garantir une vie digne et le niveau de revenu suffisant pour subvenir à tous les besoins élémentaires des êtres humains. C’est loin d’être le cas à Châteauroux : 8500 personnes y vivent sous le seuil de pauvreté, c’est-à-dire 19% de la population. Cette réalité devrait conduire à mettre la lutte contre la pauvreté au coeur des actions de la mairie. Mais l’argent n’est pas le seul motif d’exclusion dans notre société. Une différence comme le handicap est souvent prétexte à mettre des femmes et des hommes à l’écart. De même que la plus vieille inégalité du monde, celle entre les femmes et les hommes subsistent encore. Ou encore le racisme et les discriminations que subissent certains de fait de leur nom ou de la couleur de leur peau. Nous ferons de Châteauroux une ville combattante contre les inégalités.

Les 3 grandes mesures : 

  • Fixer l’objectif « zéro SDF » à Châteauroux
  • Créer un bouclier municipal anti-Macron pour rétablir, via le CCAS, le niveau de prestations sociales avant 2017 pour les victimes des coupes du macronisme dans les APL, etc.
  • Créer une maison des femmes avec un accueil social, médical, psychologique et juridique pour les femmes victimes de violences comme le demande l’association “Nous Toutes 36”

L’ensemble des propositions :

18 – ÉRADIQUER LA GRANDE PAUVRETÉ À CHÂTEAUROUX :

  • Fixer l’objectif « zéro SDF » à Châteauroux
  • Prendre un arrêté interdisant les expulsions sans solution de relogement
  • Utiliser les pouvoirs de réquisition des logements vacants du maire pour loger des sans abris
  • Mettre en place un permis de louer pour empêcher la location de logements en mauvais état
  • Créer un centre d’hébergement pour les sans-abris acceptant leurs compagnons animaux
  • Supprimer les bancs anti-SDF
  • Embaucher des professionnels de l’accompagnement social pour les sans-abris
  • Mettre à disposition des terrains viabilisés pourvus de commodités gratuits pour les gens du voyage pour éviter leur installation dans des endroits non-adaptés et assortir la gratuité d’une politique active pour la scolarisation de tous les enfants de 3 à 16 ans
  • Rénover le centre d’accueil pour les demandeurs d’asile
  • Créer des points de distribution gratuite de produits d’hygiène

19 – UNE COMMUNE DE LA RÉPUBLIQUE SOCIALE :

  • Lancer une campagne municipale de porte-à-porte pour informer chacun sur ses droits sociaux (RSA, CMU, ACS, etc.) : en France, beaucoup d’aides existent mais peu de gens les demandent
  • Créer un bouclier municipal anti-Macron : la ville et le CCAS compenseront toutes les coupes décidées par Macron depuis 2017 (APL…)
  • Créer un numéro de téléphone unique municipal 24h/24 chargé de rediriger les habitants vers les services publics municipaux ou nationaux à même de répondre à leurs besoins

20 – ÊTRE L’ALLIÉ DE L’ÉMANCIPATION DES FEMMES :

  • Élaborer un plan petite enfance avec des solutions pour les mères célibataires, les parents avec des horaires de nuit, ou qui travaillent tôt le matin et tard le soir
  • Garantir des solutions de garde pour les parents en recherche d’emploi
  • Constituer dans le parc social et privé une réserve de logement municipaux pour y placer en urgence des femmes victimes de violences
  • Créer une maison des femmes avec un accueil social, médical, psychologique et juridique pour les femmes victimes de violences comme le demande l’association “Nous Toutes 36”

21 – RACISME, SEXISME, HOMOPHOBIE… LUTTER CONTRE LES DISCRIMINATIONS :

  • Mettre la mairie du côté des victimes de discriminations raciales, sexistes et homophobes en constituant le maire partie civile de tous les dépôts de plainte associées à ces faits sur le territoire de la commune
  • Constituer dans le parc social et privé une réserve de logement municipaux pour y placer en urgence les jeunes homosexuels en rupture familiale
  • Organiser un festival contre le racisme et les discriminations avec des concerts, des ateliers, des intervenants engagés, etc.
  • Créer un point d’accueil et d’aide juridique en mairie pour les victimes de discriminations

22 – UNE VILLE 100% ACCESSIBLE POUR LES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP :

  • Faire signer aux promoteurs une charte pour que tous les logements qu’ils construisent soient accessibles aux personnes en mobilité réduite
  • Réserver une part dédiée du budget d’investissement pour rendre la ville accessible partout pour les personnes en situation de handicap
  • Créer un observatoire de l’accessibilité avec des représentants des personnes en situation de handicap, des élus, des techniciens de la ville et des représentants des services municipaux
  • Former les agents municipaux à l’accueil des personnes en situation de handicap

23 – LA MIXITÉ SOCIALE PARTOUT :

  • Imposer 40% de logements sociaux dans tout nouveau projet de logements collectifs
  • Créer un office foncier solidaire pour développer la propriété immobilière sans la spéculation
  • Rendre transparente les attributions de logements sociaux par le maire en faisant dresser par un conseil municipal élargi une liste de critères objectifs
  • Favoriser la construction d’habitats partagés co-construits avec les habitants sous forme de coopératives
  • Développer l’habitat inter-générationnel
  • Aider des projets d’habitats participatifs pour des familles, des personnes âgées…
  • Déployer des annexes de la mairie dans les quartiers

24 – UNE MUNICIPALITÉ AUX CÔTÉS DES MOBILISATIONS CITOYENNES :

  • Soutenir les luttes sociales pour l’égalité et les services publics
  • Créer une véritable maison du peuple dans l’espace Jean Racine regroupant associations, syndicats, collectifs citoyens et espaces culturels et artistiques.

Entendu dans les quartiers : inégalités entre le centre-ville et les quartiers 

Nous avons fait le choix de tenir des assemblées citoyennes au milieu de quartiers HLM : Saint-Jean, Beaulieu, les Grands Champs, etc. Les habitants constatent que ces quartiers sont délaissés par la municipalité par rapport au centre-ville. Il y a moins d’activité, moins de services publics, les rues sont moins propres et moins entretenues que celle du centre, etc. Pourtant, ces quartiers sont Châteauroux à part entière, à égalité avec le centre-ville. De plus, il sont prêts à fonctionner si on leur en donne les moyens. Nous voulons qu’ils se fassent entendre et qu’ils apportent leur contribution entière à notre ville. C’est pour cela que nous proposons des réunions régulières entre les élus de la municipalité et les locataires HLM. C’est pour cela que nous proposons des mairies annexes pour les quartiers, des commissariats de proximité de la police municipale, une refonte du tracé des bus, plus de passage pour la collecte des ordures, etc. Notre programme est celui des quartiers parce qu’il a été construit directement par ceux qui les habitent.

Déposer une contribution

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En déposant une contribution, je soutiens la démarche « Châteauroux citoyen » et autorise l’envoi d’informations à ce sujet sur mon mail

Les contributions

30 commentaires

  1. Faire preuve de soutien sans faille dans les luttes visant à protéger et préserver nos services publics qui nous sont essentiels. Débloquer si possible des sommes permettant des actions marquantes et qui apporteraient à Châteauroux une image de ville profondément engagée.

  2. LE LOGEMENT HLM .Je souhaite que dans chaque immeuble il est une main courante de chaque coter dans chaque escalier pour que les personne âgées ou aveugle puisse descendre en securiter

  3. Les quartiers populaires (ZUP, Beaulieu , etc) ne doivent pas devenir les banlieues “ghettoïsées” de Châteauroux.
    Le déplacement des castel-roussins ne se fait que dans le sens quartiers-centre ville et pas ou peu dans l’autre sens …
    Pour cela je propose que des aménagements, établissements, ou commerces les rendent assez attractifs pour que les habitants du centre s’y déplacent régulièrement. (spectacles, marchés, commerce spécialisés, salle de sport, salle multimédia …etc)

  4. Un centre d accueil pour les SDF ,une structure adaptée a l individu et.son ou ses compagnons (animaux) de galère

  5. Des investissements équitablement répartis dans tous les quartiers de Châteauroux et pas seulement dans le centre ville.

  6. Création d’un mode de garde adapté aux personnes qui sont en démarche d’insertion professionnelle, notamment de femmes qui élèvent seules leurs enfants (horaires atypiques, prix de journée adapté aux ressources,accompagnement pour les démarches auprès de pajemploi….)

  7. Je propose une répartition plus équitable pour financer les associations, notamment les associations caritatives et humanitaires , en réduisant le budget de certaines associations sportives.
    Je propose la création d’une mutuelle santé par la Communauté de Communes, en direction des personnes démunies qui n’ont accès à aucune complémentaire.
    Je propose la réhabilitation des logements inoccupés pour offrir aux mineurs non accompagnés un domicile, travail à mener avec l’ASE et l’Etat.

  8. Mis en place d’aides afin de pouvoir “payer” aux jeunes (ou adultes) les plus démunis différentes activités et loisirs (Cours à la MLC, activités sportives, ect…)

  9. Avoir une politique de santé publique ambitieuse en mettant en synergie tous les acteurs, (services municipaux, écoles, citoyens, administrations, professionnels de santé …), en s’appuyant notamment sur les campagnes nationales, ( ex: moi(s) sans tabacs).
    Faire du contrat local de santé un levier central de la politique de santé publique en renforçant ses moyens d’actions.

  10. Mettre en place un conseil local en santé mentale développant des actions tout au long de l’année s’appuyant sur les semaines d’informations en santé mentale précédentes.

  11. Les aides financières à l’installation des professionnels de santé (50000 euros pour un médecin) n’ont pas fait leur preuve et ont principalement conduit à une course à l’échalote et une concurrence entre les collectivités. Ces aides ne sont pas la clé de l’installation de nouveaux professionnels de santé. Le cadre de vie personnel mais aussi professionnel est déterminant dans le décisions d’installation. Pour se faire, en plus du maintient d’un certain niveau dans l’offre de services publics, il faut créer, avec les professionnels de santé, des espaces de travail adapter à leur nouveaux modes d’exercices: A l’avenir un médecins généraliste ne travaillera plus tout seul mais en lien avec différents professionnels comme les assistants médicaux où les infirmières de pratiques avancées.

  12. Développer une politique publique de lutte contre la sédentarité en intégrant la santé comme un axe à part entière dans la réalisation des plans de déplacements dans la ville, en prévoyant la tenu d’actions innovantes en la matière (pedibus, séance collective en plein air).

  13. Handicap : pour une ville inclusive et accessible au bénéfice de tous.

    – Consacrer un budget d’investissement à l’accessibilité pour tous.

    – Créer un observatoire de l’accessibilité avec les associations, les publics concernés, les élus et les techniciens de la Ville.

    – Développer davantage l’accès de la personne porteuse de handicap à tous les équipements et espaces de la ville de Châteauroux (jardin public, écoles, salles de culture, de sports, de loisirs…)

    – Former le personnel municipal à l’accueil des personnes en situation de handicap.

    – Soutenir les associations œuvrant dans le domaine du handicap et s’appuyer sur leur expertise.

  14. Naître, grandir et apprendre à Châteauroux, en toute égalité !

    – Créer les conditions d’une inclusion scolaire systématique des enfants en situation de handicap.

    – Sécuriser les sorties des établissements scolaires (signalisation, ralentisseurs, garde corps sur les trottoirs, agents de sécurité…).

    – Équiper toutes les écoles avec du matériel numérique de qualité et adapté aux usages éducatifs.

    – Refuser des suppressions de postes et fermetures de classes.

    – La restauration doit être accessible à tous les enfants scolarisés. C’est pourquoi la ville de Châteauroux doit expérimenter la cantine GRATUITE. Les repas devront être équilibrés, assez diversifiés pour correspondre aux choix alimentaires de chacun. L’approvisionnement des cantines de la ville devra être fait auprès de filières de proximité et issues de l’agriculture biologique.

    – Mettre tous les moyens existants en œuvre pour prévenir le décrochage scolaire dès le plus jeune âge. Encadrer les élèves temporairement exclus du collège et du lycée durant le temps de leur sanction.

    – Intégrer la vie universitaire dans la vie castelroussine en collaboration avec les acteurs de la vie étudiante (CROUS, Université…). Créer une véritable cité-U autour du parc balsan (résidence universitaire, RU, BU, etc.).

  15. La précarité menstruelle, qui touche étudiantes, travailleuses précaires et les femmes sans-abri est une situation de plus en plus courante. Résoudre cette problématique en distribuant gratuitement dans les universités des protections hygiéniques aux étudiantes qui n’ont pas les moyens de s’en acheter. Pour les travailleuses précaires et les femmes sans-abri, développer un réseau de distribution via des associations et des structures d’accueil. Idée : des boîtes de dons en mairie?
    Cela ne doit plus être un sujet tabou.

  16. Une vraie reconnaissance des unions départementales et locales des syndicats avec l’arrêt immédiat de l’acharnement judiciaire fait par la municipalité actuelle et la précédente. Je pense que le coût de cet acharnement aurait pu permettre de financer des actions en faveur des salariés en difficulté et des chômeurs.

  17. L’accès à la santé devient un vrai calvaire,les médecins de châteauroux ne prennent plus de nouveaux patients,mais lorsque votre médecin sur châteauroux arrête son activité,que faut-il faire??.Ils se disent tous débordés,ce que je veux bien croire,mais nous “patients” que devons nous faire??.Il m’est arrivé de téléphoner à l’hôpital pour demander s’il n’y avait pas un médecin généraliste qui pouvait nous prendre en consultation suivie,et là quelle a été ma surprise quand je me suis entendue dire,qu’il fallait passer par les urgences(je pense qu’elles sont déjà bien assez remplies) pour obtenir un médecin traitant!!!.Tout cela est un VRAI et INSOLUBLE problème,d’autant plus que les médécins autour de châteauroux(le peux qui prennent encore quelques patients)gardent la place pour ceux de leurs villes..Alors que doit-on faire,face à ce désert médical quand on est à un âge ou le suivi d’un médecin devient indispensable…….Merci

  18. Afin d’éviter les installations sauvages et des conditions sanitaires inhumaines, nous aménageront un terrain pourvu de commodités sanitaires pour accueillir les gens du voyage.

  19. Atteindre l’objectif zéro personne à la rue dans notre commune en réquisitionnant et réhabilitant les logements vides. Créer des foyers d’accueil d’urgence pour les personnes arrivant dans le départements et pour les femmes victimes de violence suffisamment grand et adaptés pour loger une famille. Créer également des emplois de personnes formées à répondre aux traumatismes occasionnés par les raisons de ces besoins en hébergements d’urgence. Assurer un suivi administratif, de relogement, d’emploi, d’apprentissage si nécessaire de la lecture et de l’écriture en vue de garantir l’accès à l’autonomie des personnes concernées.

  20. LA PROPRIÉTÉ IMMOBILIÈRE SANS LA SPÉCULATION :

    Les offices fonciers solidaires permettent de devenir propriétaire de sa maison ou de son appartement tout en restant locataire du terrain (bail très longue durée et presque gratuit : par exemple, un euro par mois pendant 99 ans). Tout les avantages d’être propriétaire de son logement son garantis : droit de faire des travaux, de le modifier, de le transmettre à ses enfants. Le coût d’acquisition est moins cher puisqu’il ne comprend pas la part foncière. En échange, le prix de revente est plafonné au prix d’achat augmenté de l’inflation et d’une valorisation des éventuels travaux effectués.

  21. LA RÉNOVATION THERMIQUE POUR TOUS :

    Pour les propriétaires occupants pauvres, je propose que la ville de Châteauroux accorde une subvention aux travaux de rénovation thermique de telle sorte qu’elle porte le total de toutes les subventions publiques (Etat, région, département, agences) à 100% du coût des travaux. La condition pour bénéficier de cette aide serait d’utiliser chaque fois que c’est possible des entreprises publiques et/ou locales.

  22. LE PERMIS DE LOUER CONTRE LES LOGEMENTS POURRIS :

    Je propose d’instaurer à Châteauroux une autorisation préalable de mise en location. Pour avoir le droit de mettre en location leur logement, les propriétaires devront apporter la preuve qu’ils respectent les normes de décence, de salubrité et de qualité thermique minimale.

  23. REFUSER LA PRIVATISATION DES HLM :

    Je propose de refuser d’appliquer les dispositions de la loi ELAN décidée par Macron qui force à la vente des logements HLM. La ville de Châteauroux s’engagerait à s’opposer à toute vente HLM chez les deux bailleurs sociaux présents sur son territoire et dans lesquels elle participe au conseil d’administration.

  24. FAVORISER LA MIXITÉ SOCIALE DANS LE LOGEMENT :

    Je propose d’imposer dans les documents d’urbanisme 30% de logements sociaux dans tout nouveau projet d’habitat collectif. Ainsi, on obtiendra une répartition des HLM sur toute la ville en non une forte ségrégation sociale comme c’est le cas actuellement.

  25. UN BOUCLIER MUNICIPAL ANTI-MACRON :

    Depuis 2017, Macron attaque tous les aspects de l’État social : APL, indemnités chômage, retraites, etc. Il est proposé via le centre communal d’action social (CCAS) de créer une aide spécifique vouée à rétablir le niveau de vie d’avant l’ère Macron. Son principe est simple : le montant de l’aide est égale à ce qui a été perdu depuis 2017 à cause des coupes dans les prestations sociales. On pense notamment aux APL qui ont été baissées chaque année.

  26. La ville doit favoriser la construction d’habitats partagés co-construit entre les habitants constitués en coopérative, la collectivité et les bailleurs sociaux. L’objectif est de favoriser un habitat adapté à ses habitants dans une logique de mixité sociale et intergénérationnelle.

  27. Il est important que nos enfants mangent mieux.
    Privilégier les circuits courts, le bio et proposer des menus végétariens une fois par semaine.

Déposer une contribution

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *