CHATEAUROUX CITOYEN

La sûreté est un des droits naturels et imprescriptibles de l’être humain selon la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789. Ce droit correspond à la tranquillité publique et à la paix civile auxquelles nous aspirons toutes et tous. La police municipale doit prendre sa part dans cette mission. Ses agents doivent être des gardiens de la paix dans une logique de proximité avec la population. Elle doit servir à apaiser les tensions et pour faire diminuer la petite délinquance et les incivilités. La mise en oeuvre de la sûreté doit passer par une politique globale de prévention, de formation et, en dernier lieu, de répression des comportements délictueux. Elle doit prendre en compte toutes les formes de violences.

Dans cette section, vous pouvez proposer des idées sur :
– la police municipale
– la lutte contre les violences faites aux femmes
– la prévention contre les comportements à risque
– les incivilités
– la sécurité routière
– la lutte contre les trafics illégaux
– les relations de bon voisinage
– …

Déposer une contribution

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En déposant une contribution, je soutiens la démarche « Châteauroux citoyen » et autorise l’envoi d’informations à ce sujet sur mon mail

Les contributions

7 commentaires

  1. La police municipale ne doit pas être armé de LBD même si des effectifs supplémentaires ne sont pas de refus
    il serait agréable d’arrêter de substituer les hommes par des caméras

  2. Combattre une forme de violence sous-estimée : la manipulation idéologique. Formations/cours/débats proposés par des intervenants extérieurs (médiateurs, profs de théâtre, accompagnateurs pédagogiques…) dans les écoles et collèges de l’agglomération. Ceci visant à inciter les jeunes à dialoguer entre eux sur l’actualité, la citoyenneté, la laïcité… afin de les inciter à élaborer un esprit critique sur le monde qui les entoure. À terme, instaurer des concours d’éloquence ou d’esprit critique entre établissements.

  3. Développement d’un réseau citoyen pour le bien vivre en ville.
    Des animateurs
    Une application dédié
    Des référents citoyens

  4. La police municipale ne doit pas être armé de LBD. Ce n’est pas son rôle. Il y a déjà assez de moyen de dissuasion qui existe déjà.
    Ceci n’engendrera que encore plus de violence, il faut s’attaquer au fond du problème.

  5. Est-il normal que dans des lieux stratégiques comme le rond-point du Bombardon équipés de vidéo-surveillance se déroulent impunément des rodéos automobiles qui mettent en danger les usagers et neutralisent des véhicules d’urgence (pompiers et ambulances) dans le cadre de mariages dits « à risques », autrement dit :communautaires ?

  6. Une police municipale, non armée, décentralisée dans les quartiers dits « sensibles » pour une plus grande proximité avec la population.

  7. Je propose la création d’une garde municipale républicaine. Les citoyens volontaires pourraient participer, après formation et prestation de serment, à des opérations telles que des rondes de nuit, des missions de médiation, etc. Bref : toute opération destinée à assurer le calme de la ville et la sûreté des habitants en tissant un lien de confiance avec la population. Un uniforme identifiant (et différent de la police municipale) pourrait être porté afin de rendre les volontaires facilement identifiables par la population. La garde municipale républicaine ne serait pas armée afin d’éviter toute escalade des tensions. Elle assurerait ses missions en lien avec la police municipale et sans remplacer celle-ci.

Déposer une contribution

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *